• Nancy Demaret

COMPRENDRE NOS BLESSURES POUR MIEUX LES SOIGNER ET VIVRE PLEINEMENT NOTRE VIE !

Nous venons tous au monde avec des blessures que nous devons accepter pour arriver à les soigner. Il en découle de la souffrance pour chacun et la plupart d’entre nous ne savent pas d’où elle vient, ni comment faire pour l’arrêter. Tout ce que nous savons, c’est que de nombreuses personnes et situations nous font réagir et donc souffrir. Voilà pourquoi il est si important de découvrir la source de nos souffrances.

Le moyen préféré qu’à notre ego pour nous éviter de sentir la souffrance engendrée par une blessure est de nous inciter à porter un masque chaque fois qu’on a mal. C’est sa manière à lui de nous donner le sentiment d’être protégés, MAIS il ne fait qu’entretenir et nourrir nos blessures. Le fait de nier la douleur ne fait que l’empirer, un peu comme une blessure physique dont la plaie s’infecte peu à peu.


C’est toujours notre perception ou notre interprétation des faits qui cause notre souffrance et non la réalité objective. Si nous portons des masques, c’est suite à l’activation d’une blessure. Notre ego nous fait croire qu’en utilisant différents comportements nous arriverons à nous sentir mieux. Il nous donne l’illusion que tout va s’arranger si on fait « semblant » ou si on arrive à « jouer un rôle ».


Nous passons, chaque jour, d’une blessure à une autre selon les circonstances et selon les personnes que nous côtoyons. En général au travail on va plus souffrir de rejet et d’injustice, dans notre vie personnelle ce sera l’abandon et la trahison.


De la compréhension vient la guérison : si vous arrivez à comprendre ce qui se passe en vous, vous allez pouvoir amorcer une nouvelle vie.


Les blessures de l'enfance ont le goût du rejet, de l'abandon, de l'humiliation, de l'abus, de la trahison, de l'injustice, de la détresse, de la non-reconnaissance, de la carence affective, de la maltraitance physique, verbale ou par défaut de soins.


Aujourd’hui, je vous en partage deux et quelques pistes afin d’apaiser votre quotidien.


LA BLESSURE DU REJET


La blessure du rejet vous porte à vouloir fuir la situation ou la personne que vous croyez être la cause de votre mal. Ce masque peut aussi vous convaincre de devenir le plus invisible possible en vous retirant à l’intérieur de vous-même, en disant ou en ne faisant rien qui puisse vous faire rejeter davantage par l’autre. Ce masque vous fait croire que vous n’êtes pas assez important pour prendre votre place, que vous n’avez pas le droit d’exister au même titre que les autres.


La personne qui souffre de cette blessure se sent rejetée jusque dans son droit d’exister. Vous aurez tendance à fuir au lieu d’affronter les gens, les situations et les problèmes. Le fuyant se sent sans valeur, insignifiant. Il se demande où est sa place dans la société, si cette place existe véritablement et surtout comment arriver à se sentir à sa juste place pour enfin avoir le sentiment d’être légitime.


Le fuyant croit profondément qu’il ne vaut rien ou pas grand-chose. Il est constamment insatisfait, souffre de trop peu d’estime de lui-même et donne le sentiment d’être incompris des autres.


Vous allez avoir tendance à être souvent seul, inquiet et fébrile, car vous ne cessez de vous protéger inconsciemment en utilisant le déni qui vous coupe du monde extérieur pour vous plonger dans un monde imaginaire.


Vous vous considérez comme nul et sans valeur. Vous ne vous aimez pas et avez le doute de votre droit à l’existence et à l’amour. Votre principale peur est la panique.


LA BLESSURE D’ABANDON


La blessure d’abandon vous fait devenir comme un petit enfant qui a besoin d’amour et d’attention.


Vous allez avoir tendance à vous exprimer en pleurant, en vous plaignant ou en étant soumise à ce qui se passe, car vous croyez ne pas pouvoir y arriver seul. Vous pensez ne pas arriver à réaliser les choses seul, vous avez besoin de soutien et pour cela vous recherchez à attirer l’attention. De plus, vous supportez mal l’absence de l’autre.


Vous avez tendance à dépendre d’autrui car c’est la seule manière de ne pas souffrir. C’est un leurre de votre ego !


Vous cherchez constamment le soutien et l’approbation des autres. Vous avez des difficultés à fonctionner seul et cherchez à attirer l’attention. Votre principale peur est la solitude.


QUELQUES PISTES AFIN DE TRANSFORMER VOS BLESSURES PAR UN SENTIMENT D’APAISEMENT ET D’AMOUR POUR SOI

  • Avoir conscience de la blessure qui vous empêche de vivre pleinement votre propre vie.

  • Faire connaissance avec soi-même. Cela commence par le repérage de certaines croyances sur vous-même qui sont le résultat d'une mauvaise estime de soi et qui bien souvent nourrissent votre blessure.

  • Développer la responsabilité émotionnelle.

  • Se libérer de sa colère.

  • Garder un carnet de gratitude.

  • Développer l’amour de soi.

  • Développer la confiance et l’affirmation de soi.

  • Apprendre à se respecter, à respecter nos besoins et nos valeurs.

  • Apprendre à accueillir et à accepter la blessure pour mieux s’en libérer émotionnellement.

  • Transformer votre dialogue intérieur.

  • Entreprendre un processus de deuil.


ET QUELQUES ASTUCES QUI FONT AUSSI PARTIE DE NOTRE TRANSFORMATION

  • Trouvez vos valeurs fondamentales et vos forces.

  • Ecoutez votre cœur et vivez le moment présent.

  • Aimez-vous, vous même en premier lieu ! S’aimer soi-même n’est pas égoïste !!!

  • Acceptez de ne pas être parfait. Acceptez que vous êtes différent et soyez honnête envers vous-même.

  • Arrêtez de vouloir plaire aux autres et entourez-vous que de gens positifs.

  • Ayez une activité qui vous met en joie.

  • Célébrez-vous et prenez soin de vous.


SE FAIRE ACCOMPAGNER


C’est au quotidien que nos blessures peuvent devenir limitantes, un véritable frein vers notre mieux-être et générer fatigue, angoisses, tristesse, souffrance, découragement, démotivation et perte de confiance en soi.


Nos blessures ont un impact dans les différents domaines de notre vie, par exemple :

  • la reproduction des schémas de la maltraitance

  • le refoulement et le déni : persécuteur, narcissisme, manipulations

  • se positionner en tant que sauveur, par ex. sauver des victimes de maltraitance dans une association

Si vous souhaitez un accompagnement en coaching de vie, n’hésitez pas à me contacter afin de créer ensemble un programme d’accueil, de reconnexion et de guérison afin de vous permettre de vous libérer et de trouver votre chemin de votre paix intérieure.


POUR CONCLURE


N’oubliez JAMAIS que vous êtes un Être exceptionnel et unique ! Tout commence par l’amour de soi.


S’aimer soi-même est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire. Une fois que vous aurez accompli ceci, vous ne chercherez jamais à vouloir l’approbation ou l’amour des autres puisque vous vous sentirez remplis d’amour.


La personne qui vous accompagne tout au long de votre vie, c’est vous. Faites-vous confiance et soyez l’acteur de votre vie.


VOUS ÊTES L’AMOUR DE VOTRE VIE !


Au plaisir de vous rencontrer et d’ici là, prenez bien soin de vous !


Nancy


Nancy Demaret

Accompagnatrice de Vie

Gsm. 0471.75.45.11