© 2018-2020 Nancy Demaret - Coach de Vie, Scolaire, Professionnel - "Centre&Sens" - Ateliers thématiques & Espace d'expression.

  • Nancy Demaret

La folie blanche

Communiquer avec un pervers narcissique ne s’improvise pas, cela se prépare !


Positionnez-vous en adulte responsable et posez vos limites !


LE triangle de Karpman

Sortir du triangle Persécuteur-Victime-Sauveur


Le Persécuteur/Bourreau attaque, brime, humilie, donne des ordres et provoque la rancune. Il considère la victime comme inférieure.


Le Sauveur étouffe, apporte une aide inefficace, crée la passivité par l’assistanat. Il considère aussi la victime comme inférieure et lui propose son aide, à partir de sa position supérieure.


La Victime apitoie, attire, énerve, excite. Elle se positionne comme inférieure et cherche un Sauveur ou un Persécuteur pour conforter sa croyance.

Notons que ces rôles ne sont pas figés, ils sont interchangeables, parfois plusieurs fois dans une même journée.


Ce type de jeu est néfaste pour les individus et les relations. Il est donc important :

  1. d’en prendre conscience

  2. d’en sortir

  3. de refuser toute proposition de rentrer dans ce type de relation

Sortir du triangle

Pour sortir de ce jeu psychologique, il est essentiel de se recentrer sur nos propres besoins. Puis de s’exprimer de telle manière que les autres ne ressentent pas de culpabilité, de peur, de honte,…


Pour cela, une discipline s’impose : la communication non-violente de Marshall B. Rosenberg.


Et comme le résume parfaitement le livre de Christel Petitcolin "Victime, bourreau ou sauveur : comment sortir du piège ?"





CENTRE ET SENS ©2018 – Nancy Demaret. Tous droits réservés pour tous pays.


889 vues